Bédoul-liens

Échanger, Participer, Vivre ensemble à Roquefort La Bédoule

Actualités, Opinions, Tribune

Coup de gueule…

Il voulait probablement mettre à profit la crise sanitaire pour redorer son blason, sérieusement écorné par dix ans de désinvolture et d’inaction.

Il voulait probablement mettre à profit cette crise pour rattraper le méchant score du 15 mars 2020 (une perte sèche de plus de 15 points de pourcentage dans le même temps où le Rassemblement National avait perdu près de la moitié de ses voix).

Il a refusé les demandes de ses collègues du Conseil Municipal d’être associés à la « Cellule de Crise de la Ville pour apporter à la fois leurs idées et leur bonne volonté.

Il a oublié les obligations liées à son statut et fait sa promotion pendant près d’un mois en publiant les informations de la Mairie sur sa propre page FB, et en les faisant relayer par ses affidés de « J’habite RLB et j’en suis fier », avant que certains de ses colistiers lui rappellent que la Ville avait une page FaceBook.

Il a paradé, s’affichant en train de distribuer des repas fabriqués par un délégataire autorisé, sans en référer, à utiliser les outils de la Ville. Il a prétendu la solidarité en oubliant de préciser que les repas produits dans la cuisine de la Ville par le délégataire étaient destinés à des sites Marseillais.

Il a pris des décisions solitaires, au mépris des édits de l’État, refusant d’exercer son pouvoir de police contre des actions de vente au déballage dans des lieux non destinés à la vente au public et en contravention avec les décisions de la Préfecture d’interdire l’ouverture d’un marché. Encourant ainsi le risque de se voir accuser de népotisme.

Il a refusé d’informer ses collègues du Conseil Municipal de ces décisions au mépris des obligations prévues, dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire, par l’ordonnance du Gouvernement en date du 1er avril.

Il a prétendu avoir communiqué toutes ses décisions depuis le 27 novembre 2019 alors qu’un permis de construire a été accordé à une association sur un terrain appartenant à la Ville en décembre 2019, sans que jamais le Conseil Municipal n’ait été interrogé ou ait autorisé une telle action.

Il a refusé de réunir le Conseil Municipal avant la fin mai, soit six mois après sa dernière réunion, une fois encore au mépris des édits gouvernementaux.

ALORS QUOI ?
VOUS DIREZ : « RIEN DE NOUVEAU SOUS LE SOLEIL ! »
POURQUOI INVOQUER « UN COUP DE GUEULE » ?

C’est qu’au mépris des critiques qui ont fleuri après la tenue des élections le 15 mars, et du soupçon que ces élections aient contribué à propager le virus,

Alors que la Ville affiche en très gros sur son site :
« SAUVEZ DES VIES, RESTEZ CHEZ VOUS »,

Alors que la Ville explique sur son site qu’en dépit du risque sanitaire
le Gouvernement a exceptionnellement autorisé un rassemblement
sur les 800 m² de la place devant l’église Sainte Roseline
A LA CONDITION QU’IL N’Y AIT QUE
le Maire, deux Porte-drapeaux et les Présidents des Associations Patriotiques,

Le maire annonce dans un courrier déposé dans chaque boîte aux lettres
que la Ville va distribuer des masques gratuits à toute la population
QU’ELLE POURRA VENIR CHERCHER DEVANT LES BUREAUX DE VOTE.

Pourquoi ne pas les avoir distribués, comme de nombreuses villes alentour dans les boîtes aux lettres, épargnant les agents et la population ?

Probablement parce que cette façon d’agir, à défaut de nous protéger, va lui permettre de se faire bien voir des populations les plus fragiles, celles sur lesquelles il compte pour inverser le résultat du premier tour.

Comme disait LAUTNER …

Laisser un commentaire

Theme by Anders Norén