Échanger, Participer, Vivre ensemble à Roquefort La Bédoule

Chronique d'une certaine inaction, Commerces, Écoles et jeunesse, On en parle, Opinions, Vie quotidienne

Pendant la Crise, la casse se poursuit…

Il y a quelques jours la Direction académique de l’éducation nationale a rendu sa décision de modification de la carte scolaire.

Ce processus qui dure environ un an débute dès la rentrée d’octobre pour aboutir quelques jours avant la rentrée suivante.
Les maires sont consultés sur les mesures envisagées pour leur commune.

Une explication détaillée et fort intéressante peut-être consultée sur le site education.gouv.fr en cliquant sur le lien marqué en bleu dans ce paragraphe.

Ces décisions ont pour conséquence des réactions toutes différentes. C’est ainsi que le Maire de Martigues a choisi de réagir sur le site de la Ville dès le 6 avril dernier.

Parfois ce sont les parents qui se mobilisent comme en atteste cette photo.

Parfois il ne se passe rien !

Pour ce qui concerne Roquefort la Bédoule, bien que le groupe scolaire soit un des plus importants de la circonscription (9 classes), bien que la menace ait été évoquée à de nombreuses occasions, à ce jour le site de la Ville reste muet.

Le Maire a dû être consulté. Il a dû être notifié de la décision.
Mais il ne réagit pas.

Pourtant il communique sur sa page FaceBook.
Équipé d’un masque, arborant joyeusement deux de la douzaine de repas prévus pour les personnes âgées, isolées ou fragiles, il parade.

Il parade encore, quand il annonce l’initiative des infirmiers de l’Espace de Santé pour le dépistage du COVID-19.

Il parade toujours quand il prétend soutenir le commerce local après avoir favorisé, sans concertation, la multinationale délégataire de la restauration scolaire pour la confection des repas portés à domicile, plutôt que solliciter nos artisans.

Pour l’école, pour la classe, il ne publie rien.
Il n’informe pas ses administrés, pas même les associations de parents d’élèves.

S’il n’est pas réélu il laissera la patate chaude à ses successeurs.
S’il l’est il dira que ce n’est pas sa faute, qu’il a tout essayé.
Comme pour La Poste, comme pour le maintien du marché ouvert.

Dr. O. 100% des communes qui ont conservé ouvert leur marché malgré le COVID-19 ont présenté des argumentaires pour convaincre les Préfets.

Dr. O. 100% des communes qui ont conservé les classes menacées de fermeture se sont battues pour y arriver.

3 Comments

  1. Avatar

    philippe soulie

    Monsieur,
    dois je rappeler que malgré votre attache de signature vous êtes le seul membre du conseil municipal a n’avoir pas été élu… mais seulement DESIGNE conformément à la loi, par défaut de votre tête de liste et de son numéro deux…
    Dois-je rappeler que vous n’étiez pas inscrit sur les listes électorales de notre village tout au long de votre mandat LEGAL …
    Comment un homme aussi attentif que vous de la situation de nos administrés peut pourrir la vie de notre village sans avoir eu le moindre levier démocratique effectif ?
    Deviez-vous conserver votre seul pouvoir pour agir dans votre ville de la région parisienne au détriment de notre village ?
    Alors que vous n’avez jamais manifesté votre volontariat pour aider les personnes vulnérables de notre village, comment pouvez vous porter le discrédit sur les actions d’un conseil municipal dont, par défaut, vous faite partie ?
    Je suis au regret de constater que vous n’avez eu de cesse, sans légitimité, de critiquer les actions des bénévoles et élus qui tentent atténuer les malheurs des plus vulnérables d’entre nous.
    Très cher Monsieur Bécue je plains votre tête de liste qui cautionne vos écrits car, lui et vos électeurs agissent…
    Protégez-vous bien car le virus que vous répandez n’atteint que celui qui le propage…
    Philippe Soulié.

    • Avatar

      Luc S.

      J’ai bien peur Monsieur SOULIE que vous soyez la première victime d’un virus propagateur de mépris et de haine… qu’elle tristesse que de lire vos « écrits ».
      L’heure devrait être à une réflexion commune et positive ; à tirer des leçons de ce qui arrive afin de préparer un autre futur. Vains espoirs j’en ai bien peur hélas.

    • Jean-Nicolas BECUE

      Jean-Nicolas BECUE

      Cher Monsieur SOULIE,

      Pour la deuxième fois vous m’honorez de vos attentions, me prêtant en quelque sorte le monopole d’être votre seul contradicteur.
      Sachez qu’en dépit de vos attaques « ad hominem » je ne vous en veux pas.

      Je réalise à quel point votre équipe doit être aux abois, dans l’incapacité où elle est de justifier ses manœuvres et son impéritie.

      Comme de nombreux lecteurs je m’interroge quelque peu sur les incohérences de votre commentaire.
      Il faudrait savoir. Mon mandat est-il légal ou persisterez vous à affirmer que je n’ai pas été élu ?

      Vous évoquez pourtant l’honneur que j’ai eu d’être aussi élu en région parisienne.
      N’est ce pas plus qu’on ne peut en dire de votre champion qui doit son poste à des liens familiaux et à des circonstances exceptionnelles ?

      Vous contestez ma légitimité et affirmez que je n’aurais jamais fait acte de ma volonté d’agir pour venir en aide à nos concitoyens.
      Voilà deux mensonges qui mériteraient qu’on vous en demande compte si le procédé n’était pas si grossier et si conforme à vos méthodes.

      Les lecteurs ne seront pas dupes qui ont pu remarquer qu’en me jetant ainsi en pâture vous évitez de répondre aux vraies questions.

      Comment allez vous nous expliquer la disparition d’une classe et le fait que vous avez celé cela ?

Leave a Reply