Bédoul-liens

Échanger, Participer, Vivre ensemble à Roquefort La Bédoule

Chronique d'une certaine inaction, Courrier des lecteurs, Logement, Municipales 2020, On en parle

Démographie bédoulenne

Vous êtes sans doute nombreux à avoir reçu comme moi l’imposant sinon impressionnant « Bilan et programme 2020-2026 » du Dr O. (pour reprendre la dénomination de J-N B.).

Ce bon docteur m’abuse (oui, un peu d’humour ne fait pas de mal) et vous abuse, et ce n’est pas nouveau. J’avais en effet, non par chance mais délibérément, conservé le programme élaboré par le  même Dr O. et ses colistiers en 2014.

Ce document incluait une page fort intéressante à l’époque, rédigée sur la base d’informations tronquées. Elle était consacrée à « L’habitat et l’urbanisme » et il me semble important d’en rappeler le contenu aujourd’hui. On y trouve entre autres ceci : « Ainsi cette évolution urbanistique maîtrisée et de qualité engendre une évolution démographique modérée. Cette évolution s’accompagne d’un niveau d’équipement et de service tout à fait satisfaisant, en adéquation avec les besoins de la population et les finances communales ».

A l’appui de cette affirmation qui n’engageait pas grand monde hors celui qui l’écrivait figurait « la courbe démographique calculée à partir des chiffres incontestables de l’INSEE [qui] montre bien cette croissance modérée […] ».

Les chiffres de l’INSEE ne sont pas contestables, mais il est utile de savoir qu’ils indiquent une « population légale », avec un comptage de cette population effectué bien avant la publication des chiffres. Nous savions pertinemment dès 2014  que l’évolution « modérée » aurait en réalité dû être qualifiée de « soutenue », « importante » ou « conséquente ».

En voici la preuve « incontestable » avec la mise à jour que j’ai effectuée aujourd’hui même de ce graphique. Tous les chiffres sont rigoureusement identiques à ceux du graphique de 2014, je me suis contenté d’y ajouter le comptage officiel 2016 disponible sur le site de l’INSEE, soit 5632 habitants (contre 5147 pour 2014).

En l’absence de données fiables à disposition, je ne me risquerai pas à avancer un nombre d’habitants en 2020, mais compte tenu du bétonnage de ces dernières années et celui encore en cours, je suis dubitatif quant à une inversion à court ou moyen terme de la courbe du graphique joint…

On comprend mieux pourquoi ce qui était un argument (fallacieux) de campagne il y a 6 ans ne peut être repris aujourd’hui.

Bien à vous tous.

Laisser un commentaire

Theme by Anders Norén