Échanger, Participer, Vivre ensemble à Roquefort La Bédoule

Analyse, Municipales 2020

Les mauvais calculs de Dr. O.

Dans son article du 23 janvier, Le Parisien, traite du « casse-tête » pour les maires qui se représentent. www.leparisien.fr/elections/municipales/municipales-inaugurations-tracts-le-casse-tete-pour-les-maires-qui-se-representent-23-01-2020-8242482.php

André LAIGNEL, vice-président de l’Association des Maires de France émet des recommandations. Pour un édile qui remet son poste en jeu il doit respecter un certain nombre de règles compilées dans le « guide du candidat » mis à disposition par le ministère de l’Intérieur.

Activités fréquentes des maires, les inaugurations et fêtes locales sont particulièrement encadrées. Tout comme les cérémonies de vœux.

Ces événements doivent « avoir un contenu neutre, sans référence à l’élection à venir. En outre, « l’événement ne doit pas avoir lieu spécialement à l’approche des élections… Il ne faut donc ni anticiper ni retarder l’organisation de cérémonies à l’approche d’un scrutin. « Il faut que ça corresponde à la réalité. Si c’est l’inauguration d’un chantier et une cérémonie de pose de la première pierre, les travaux doivent vraiment commencer juste après.

Si l’écart final de voix est faible, un juge peut considérer que tel événement de campagne a pu favoriser l’heureux élu, et donc invalider l’élection.

Alors, pose de première pierre prématurée, invectives à l’occasion des vœux contre les critiques, mise en avant de nouvelles réalisations de la Ville, suppression des séances du Conseil Municipal pour ne pas devoir répondre aux critiques…

Tout ce qui permet à un maire en place de bénéficier d’avantages que ses compétiteurs n’auront pas, relève probablement d’un mauvais calcul.

1 Comment

  1. Avatar

    l'autre de la bas

    pour le coup , c’est zero pointé pour le Docteur 😂

Leave a Reply