Bédoul-liens

Échanger, Participer, Vivre ensemble à Roquefort La Bédoule

Chronique d'une certaine inaction, Divers, Logement, Opinions, Solidarité, Urbanisme, Vie quotidienne

Surprise et Choc

Pose d’une première pierre ?

De toutes les personnalités invitées, le député Deflesselles, les maires des communes alentour, AUCUNE n’avait pu se libérer ou se faire représenter.

Après une réunion où figuraient quelques élus, des agents de la Ville, le Président de Famille et Provence, le bailleur social, les représentants de Villenova, le promoteur et des entreprises concernées, en tout moins d’une trentaine de personnes, tout ce beau monde s’est retrouvé dans la salle du conseil où, successivement, le Maire, le Président de Famille et Provence et les dirigeants de Villenova ont parlé.

Et ces paroles sont venues à la fois comme une surprise et comme des chocs.

Surprise d’apprendre que si le projet est au point mort depuis plusieurs semaines c’est que l’avenue Pacific Rovali, au carrefour de la faille de la Sainte Baume et du fleuve souterrain qui passe sous la Bédoule en direction de Cassis, menaçait, peut-être, de s’effondrer. Et qu’il fallait investiguer. On comprend que depuis trente ans cette question ne pouvait avoir été posée.

Surprise d’apprendre que si le projet a pris autant de retard, au point que le Maire qui annonçait au Conseil en 2017 qu’il serait terminé en 18 mois annonce désormais qu’il sera terminé dans 20 mois, c’est parce que le propriétaire du Restaurant ne voulait pas vendre…
Pour précision le Restaurant a été acheté il y a déjà plusieurs années.

Choc d’entendre le Président de Famille et Provence s’indigner que le gouvernement ait pris il y a quelques semaines deux mesures réglementaires pour contraindre les bailleurs sociaux à réserver les logements aux plus démunis.

Choc d’entendre ce même Président dire que le Maire de Cassis, Mme MILON, lui déclare qu’elle ne veut pas de logements sociaux à Cassis et que, quand il y a des familles qui en ont besoin elle les envoie à la Bédoule où ils seront bien accueillis.

Choc d’entendre toujours le même Président confirmer que le partenariat développé avec la Municipalité et le promoteur vont lui permettre d’attribuer la majorité des logements sociaux à des Bédoulens.

Décidément les règles de charité prônées en 1909 par Marius CHALVE dont se réclame le bailleur social sont bien d’un autre siècle.

  1. Seignouret Anthony

    C’est du foutage de gueule ce chantier non ?

  2. Avatar

    Hel Mar Frioux

    Ça fait beaucoup de failles non ?? 🤪

  3. Avatar

    Alain Tarrini

    Et le ridicule se poursuit puisque, à peine posée lundi, cette première pierre a déjà été enlevée!!!
    Confirmation, si besoin était, que c’est une opération électoraliste, non?

Laisser un commentaire

Theme by Anders Norén